Quand les odeurs deviennent des souvenirs ancrés dans nos cerveaux

آخر تحديث : الأربعاء 25 يوليو 2018 - 4:59 صباحًا

Une équipe de recherche allemande vient d’identifier le processus cérébral permettant de transformer les odeurs en souvenir sur le long terme.

Le cerveau stocke certaines odeurs de manière spéciale. Le simple parfum des biscuits de Noël ou d’un shampoing à la fraise peut alors ouvrir une porte vers le passé. Mais pourquoi ? Des chercheurs de l’université de la Ruhr, en Allemagne, viennent de découvrir la partie du cerveau qui transforme des odeurs familières en solides souvenirs. Leur étude est publiée dans le journal Cerebral Cortex.

اقرأ أيضا...

UN DIALOGUE ENTRE DEUX CORTEX

Un souvenir s’ancre dans notre cerveau grâce la création de nouvelles liaisons entre des neurones, c’est ce qu’on appelle la plasticité synaptique. On sait déjà que le cortex piriforme, une partie de notre cerveau olfactif, est capable de stocker temporairement des odeurs sous forme de souvenir. Les scientifiques ont cherché à savoir si cela s’appliquait aussi aux souvenirs à long terme.

Pour cela, ils ont testé le cortex piriforme des rats. Si la plasticité synaptique se conservait plus de 4h cela voudrait dire qu’une mémoire à long terme pourrait avoir été établie. Ils ont alors envoyé des impulsions électriques dans le cerveau pour déclencher le processus qui encoderait, sous forme de mémoire, des sensations olfactives. Ils se sont rendus compte qu’il fallait stimuler une zone supérieure, le cortex orbito-frontal responsable de la distinction des expériences sensorielles, pour pouvoir générer le changement souhaité dans le cortex piriforme.

Cette étude montre que ce cortex est en bien capable de servir d’archives pour des souvenirs olfactifs sur le long terme, mais que pour cela il a besoin de recevoir les instructions du cortex orbito-frontal.