Antibiotiques: vrai ou faux?

آخر تحديث : الإثنين 23 أبريل 2018 - 9:42 مساءً
Idées reçues, doutes ou fausses certitudes: le point sur les antibiotiques, la résistance à ceux-ci ou encore leur utilisation prophylactique avant une opération, avec le Pr Stephan Harbarth, médecin adjoint agrégé au service prévention et contrôle de l’infection.
Les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries.

VRAI. Les antibiotiques sont des molécules qui, sans être toxiques pour l’homme, tuent ou ralentissent la multiplication des bactéries pathogènes. Ils n’ont en revanche aucune action contre les virus ni sur les champignons.

En prenant des antibiotiques, une personne devient résistante.

FAUX. Les antibiotiques n’agissent pas directement sur le système immunitaire de l’hôte, c’est-à-dire sur nous, mais sur les bactéries. Il est donc erroné de croire qu’en prenant des antibiotiques, notre organisme va devenir résistant aux antibiotiques et qu’on ne pourra plus en prendre après.

اقرأ أيضا...
La résistance aux antibiotiques est un phénomène récent.

FAUX. La résistance est d’abord un phénomène naturel qui date de plusieurs millions d’années. Les antibiotiques sont au départ des substances naturelles, générées par des champignons ou des bactéries pour se défendre d’autres bactéries. Ensuite, en médecine, la pénicilline est le premier antibiotique synthétisé arrivé sur le marché au début des années 1940. Après deux ans, les premiers staphylocoques lui résistant apparaissaient déjà. En fait, chaque fois qu’on avale un antibiotique, les bactéries essaient de survivre en développant des mécanismes de résistance. C’est pourquoi en prendre sans en avoir besoin contribue à renforcer les bactéries.

On peut ralentir les résistances par des stratégies de prévention.

VRAI. En s’appuyant sur un usage plus rationnel des antibiotiques en médecine et dans l’élevage et en prenant des mesures préventives, on freine la progression des résistances, à défaut de pouvoir la contrôler. Par exemple, le vaccin contre le pneumocoque a diminué la résistance de cette bactérie à la pénicilline.

Qui dit résistance dit virulence.

FAUX. Pour devenir résistantes à des antibiotiques, certaines bactéries doivent consommer beaucoup d’énergie et perdent par là-même de leur agressivité.

La prophylaxie antibiotique avant une opération est efficace.

VRAI. La prescription d’antibiotiques avant de nombreux actes chirurgicaux (prothèses articulaires, pontage coronarien, etc.) est nécessaire pour éviter une infection postopératoire. Toutefois, une dose unique, donnée une demi-heure avant le début de l’opération, est suffisante dans la très grande majorité des cas. Poursuivre le traitement pendant les jours qui suivent n’est donc généralement pas recommandé, car cela augmente les risques de résistance antibiotique.

Plus de 80% des poulets contiennent des bactéries résistantes aux antibiotiques.

VRAI. Leur présence est due à une sur-utilisation d’antibiotiques dans l’élevage. Les poulets ont été contaminés dans le site de production. Par contre, une fois cuits, ils ne transmettent plus la bactérie résistante à l’homme.